Les aides octroyées aux veuves de martyrs, pupilles de la nation, Ex-prisonniers de guerre et grands invalides

Le nombre de martyrs du Sahara marocain, depuis le début du conflit,ayant la qualité de ressortissants de la Fondation Hassan II pour les OSAMAC ne dépasse pas5000 martyrs, et le nombre des veuvesdes martyrs encore en vie est de l’ordre de 3700.Le nombre des prisonniers qui ont rejoint la Patrieatteint les 2400.

Le Dahir n° 1-99-192 du 13 joumada I 1420 (25 août 1999) portant promulgation de la loi n° 34-97 relative aux anciens militaires et anciens combattants, a donné à la création de la Fondation Hassan II pour les œuvres sociales des Anciens Militaires et Anciens Combattants (OSAMAC).

Depuis sa création, la Fondationn’a cessé d’accorder une attention particulière aux familles des martyrs, par un travail de proximité en leur faveur, tout en leur conférant plusieurs avantages en matière d’aides financières, de logement,santé et transport.

I- Aides aux veuves de martyrs :

D’abord, l’institution d’une rente viagère mensuelle majorant les pensions faibles pour atteindre un minimum de :

  • 2600 dirhamspour la veuve d’un soldat ;
  • 3000 dirhams pour la veuve d’un sous-officier ;
  • 3250 dirhams pour la veuve d’un officier.

En plus de cette rente, les veuves de martyrs bénéficient d’aides et secours ponctuels, à savoir:

  • Prise en charge médicale totale et accompagnement dans les hôpitaux militaires ;
  • Achat de médicament et matériel paramédical non remboursables par la mutuelle des FAR ;
  • Acheminement dans tout le Royaume, des médicaments réalisés à l’étranger par le personnel de la Fondation ;
  • Octroi de secours ponctuels, en priorité, à cette catégorie ;
  • Prise en charge totale des frais de pèlerinage au Lieux Saints de l’Islam qui s’élève à environ 48.000dh/veuve durant l’année 2018. Le montant global de l’aideaccordée à cette catégorie s’est élevé à 1040.230,00dh pour 24 veuves, durant cette même année.
  • Un secours de 50.000dh est alloué aux veuves de martyrs pour l’acquisition de logements sociaux, et éventuelles pour les travaux de réfection ;
  • Gratuité du transport sur les lignes du Tramway de Rabat-Salé ;
  • Négociation pour la gratuité avec l’ONCF.

II- Aides aux Pupilles de la Nation :

Lespupilles de la nation bénéficient de la protection morale et de l’aide matérielle de l’Etat en vertu de la Loi 33-97, à ce titre:

– Une allocation forfaitaire accordée par l’Etat de l’ordre de 15.000.00 dirhams par ans ;

-Unsecours scolaire proportionnel selon le niveau d’étude
(primaire: 1.000,00dh, secondaire: 2.000,00dhet universitaire: 3.000,00dh) ;

– Gratuité des soins et frais médicaux, hospitalisation et appareillage ;

– Prise en charge totale ou partagée avec la Mutuelle des FAR pour les pathologies lourdes ;

– Accompagnement pour l’accès à l’emploi dans les administrations publiques.

III- Aides aux Ex-prisonniers de guerre et aux grands invalides :

 

Sur Instructions de Sa Majesté le Roi, que Dieu Le Glorifie,les anciens militaires qui étaient détenus et considérés comme décédés, ont été acquittésdes dettes, concernant la Pension militaire d’invalidité (PMI), la Pension de retraite et l’allocation de décès, à leur retour à la Patrie.

En ce qui concerne les prisonniers qui sont rentrés au Maroc, leur situation financière a été réglée. Actuellement, un ancien prisonnier (non officier) reçoit actuellement un revenu (Pension Militaire de Retraite, Pension militaire d’Invalidité, Rente viagère et allocation d’appoint)entre7.000 et 9.000 dirhams/mois, etl’ancien prisonnier  (officier) reçoit entre13.000 et 15.000 dirhams/mois.

En plus de ces revenus, cette catégorie bénéficie  des avantages sociaux accordés par la Fondation dans le cadre de l’octroi de secours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up