Le grand rabbin de Panama salue la vision de SM le Roi en matière de coexistence entre les religions

Le grand rabbin de la communauté juive du Panama, David Perets, a affirmé que la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de consacrer la coexistence entre les différentes religions est digne d’appréciation et d’émulation, saluant les efforts louables et soutenus du Souverain à cet égard.

Dans une déclaration à la MAP à l’occasion d’une soirée dans la capitale panaméenne, pour célébrer la fête de Hiloula du rabbin Isaac Bin Walid (1777-1870), l’un des rabbins les plus éminents de la communauté séfarade qui est inhumé à Tétouan, M. Perets a affirmé qu’à travers l’institution de la Commanderie des croyants, SM le Roi est le représentant suprême de la Nation et le symbole de l’unité de l’ensemble des religions.

Il a ajouté que Sa Majesté le Roi “est devenu un symbole et un modèle dans le monde entier” compte tenu de Son rôle de pionnier dans la consolidation des valeurs de la paix et de la coexistence, soulignant que la haute sollicitude dont le Souverain entoure les Marocains de confession juive est “un effort digne de reconnaissance“.

Il a également loué les efforts “distingués” des Rois du Maroc pour protéger leurs ressortissants de confession juive, rappelant à cet égard le refus catégorique opposé par feu SM Mohammed V à l’introduction de lois anti-juives du temps du régime de Vichy et son refus de livrer les Juifs marocains au régime nazi durant la Seconde Guerre mondiale, la contribution de Feu SM Hassan II à la promotion du rapprochement et de la paix au Moyen-Orient et du dialogue interreligieux.

Nos parents nous parlent de la sagesse et du courage dont a fait preuve Feu Sa Majesté Mohammed V et de sa position face au régime de Vichy lorsqu’il avait refusé de livrer les Juifs marocains, à une époque où les pays voisins ainsi que les pays européens n’avaient pas eu la même sagesse“, a-t-il déclaré.

Et M. Perets d’ajouter que parmi les réalisations les plus remarquables de SM le Roi Mohammed VI figurent l’inscription au préambule de la Constitution de 2011 de l’héritage hébraïque en tant que composante de l’identité nationale et ses efforts importants en faveur de la réhabilitation du patrimoine juif marocain.

Evoquant les efforts de Sa Majesté le Roi pour restaurer les synagogues et les cimetières juifs et préserver le patrimoine judéo-marocain, le grand rabbin de Panama a dit : “J’ai personnellement été témoin de la réalisation de ces initiatives à Fès, Essaouira et Marrakech en particulier. Je n’ai pas pu retenir mes larmes lorsque j’ai visité à Marrakech le quartier dans lequel mon père est né et j’ai vu comment il a retrouvé son ancienne appellation“, a-t-il ajouté.

Le grand rabbin a également mis en exergue l’attachement des juifs marocains à leur pays d’origine, le Maroc, en veillant à s’y rendre régulièrement et en préservant les coutumes et la culture marocaines lors de leurs fêtes à l’étranger, soulignant que cet attachement traduit une “relation spéciale unique dans le monde“.

Il a souligné que la soirée, organisée par la synagogue “Shevet Ahim” de Panama city, en présence de l’ambassadeur du Maroc au Panama, Mme Oumama Aouad, est un événement marocain par excellence auquel assistaient des juifs marocains de différentes parties du monde, et a constitué une occasion d’élever des prières pour souhaiter longue vie et gloire à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour le repos des âmes de Feus Hassan II et Mohammed V, et commémorer les rabbins enterrés au Maroc.

Pour sa part, le rabbin Yahia Assouline, le petit-fils du grand rabbin de Taroudant, David Ben David Barroukh, a salué, dans une déclaration similaire, la sollicitude continue dont les Rois du Maroc entourent les juifs marocains à l’intérieur comme à l’extérieur du Royaume.

M. Assouline, qui est né en 1952 à Casablanca, a rappelé l’atmosphère de paix et d’harmonie dans laquelle les juifs vivaient aux côtés des musulmans au Maroc, conformément au vœu de Feu Sa Majesté Mohammed V, soulignant que les juifs marocains continuent de fréquenter les maisons de leurs pères et grands-pères dans le Royaume jusqu’à aujourd’hui.

Lors de cette cérémonie, qui a été ponctuée par des chants inspirés du répertoire populaire judéo-marocain et la présentation de mets traditionnels marocains, les participants ont fait part de leur attachement à leur marocanité et exprimé leur gratitude pour la haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi entoure les membres de la communauté juive marocaine.

Loading...