Les compétences médicales des Marocains du monde expriment leur totale adhésion au nouveau modèle de développement

L’ONG «C3M» basée à Bruxelles, qui regroupe plus de 500 compétences médicales des Marocains du monde, a exprimé sa totale adhésion au Nouveau Modèle de Développement présenté récemment à SM le Roi Mohammed VI.
«Le Maroc, sous l’impulsion de son Souverain qui veille au développement de projets structurants et à leur déploiement effectif, a réalisé des avancées majeures dans tous les secteurs, en portant une attention particulière au facteur humain», souligne le président de C3M, Dr Samir Kaddar dans un communiqué.
Il a affirmé que la généralisation de la couverture médicale à l’ensemble de la population du Royaume “témoigne de la volonté des plus Hautes Instances du pays d’insuffler une réelle dynamique à l’émancipation et l’inclusion de toutes les couches sociales, et ainsi les porter dans leur ensemble à convoiter de nouveaux besoins”.
Il a expliqué que «la diversité et l’ampleur des projets initiés au Maroc, ainsi que leur lancement parallèle dans les différents secteurs, nécessitaient l’élaboration d’un plan directeur global qui plante les jalons d’un développement structuré et pérenne. Et c’est chose faite», rappelant que le Nouveau Modèle de Développement est «un document essentiel qui a été façonné selon une méthodologie pragmatique et multidimensionnelle».
Et de préciser que «la contribution de toutes les forces vives du pays a été sollicitée et de facto leur adhésion à ce nouveau plan est générale».
Dr Kaddar s’est félicité que ce travail, qui s’articule autour de plusieurs axes, fasse la part belle au domaine de la santé, notant qu’il “n’est pas une finalité en soi, ni même un manuel exhaustif qui décrit des actions spécifiques à entreprendre, mais constitue une feuille de route fondée sur des recommandations et qui puise sa force dans son intemporalité, en rappelant les besoins fondamentaux par secteur et permet d’accompagner tout acteur engagé dans la réalisation de projets».
Il est donc primordial maintenant, a-t-il suggéré, «que les opérateurs marocains et notamment les professionnels de la santé se l’approprient et le déclinent en un plan d’action détaillé et chiffré qui permettra de remédier aux faiblesses mises en exergue dans ce précieux document».
Enfin, a-t-il conclu, «le nouveau modèle insiste sur l’importance du capital humain, qu’il soit à l’intérieur ou à l’extérieur du territoire national», notant qu’au sein de C3M, «une majorité de nos membres se trouve à des milliers de kilomètres du Maroc. Cependant, il n’en demeure pas moins que nos cœurs sont indéniablement ancrés dans notre Patrie. Et comme à l’accoutumée nous nous inscrivons dans les grands chantiers initiés par SM le Roi et nous réalisons nos projets, autant que faire se peut, en étroite collaboration avec nos confrères installés au Maroc et nos institutions publiques».

Loading...