Le Maroc, terre d’accueil pour résoudre les différends entre les parties libyennes (Abdelhamid Dbeibah)

Le chef du gouvernement d’union nationale en Libye, Abdelhamid Dbeibah, a affirmé, lundi à Rabat, que le Maroc a été toujours une terre d’accueil pour résoudre les différends entre les parties libyennes.

“Le Royaume a été toujours une terre d’accueil pour résoudre nos différends, surtout à travers les rencontres de Skhirat (première étape) qui a abrité les discussions politiques les plus difficiles entre les parties libyennes”, a souligné M. Dbeibah dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki, tout en saluant les efforts déployés par le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, en vue de soutenir l’édification des institutions et d’aider à surmonter les différentes crises.

Le responsable libyen a fait part, à cette occasion, de ses vifs remerciements et de sa profonde gratitude au Royaume pour les efforts consentis pour le soutien du peuple libyen et la réalisation de la stabilité et de la sécurité de son pays.

Grâce à l’appui du Maroc et de ses institutions, les Libyens sont parvenus à tenir plusieurs réunions, d’abord à Skhirat puis à Bouznika, qui ont été couronnées par la formation du gouvernement d’union nationale qui représente tous les Libyens, a-t-il relevé.

Et d’ajouter que cette visite s’inscrit dans le cadre de la concertation et de la consolidation des relations bilatérales dans tous les domaines au service des intérêts des deux peuples frères.

“Nous aspirons à l’activation de la haute commission mixte maroco-libyenne, à travers la tenue de sa 9ème réunion”, a-t-il noté, exprimant le souhait de la tenue, dans les brefs délais, de la commission mixte des affaires consulaires pour résoudre les problèmes de visa et de résidence entre les deux pays.

D’autre part, le responsable libyen a insisté sur la nécessité de l’activation de l’Union du Maghreb Arabe, qui permettrait de surmonter toutes les difficultés et de relever les défis dans la région, tout en souhaitant que le Maroc apporte tout le soutien nécessaire à son pays pour réussir les élections prévues en décembre prochain.

De son côté, M. El Malki a affirmé que le Royaume a été et demeure aux côtés du peuple libyen frère, précisant que le Maroc est animé par “une ferme volonté politique en vue de contribuer à la reconstruction de la nouvelle Libye”.

Le Maroc considère que “les solutions se trouvent à l’intérieur de la Libye et non pas ailleurs”, a-t-il dit, réitérant le soutien du Royaume au dialogue inter-libyen qui constitue l’unique voie pour parvenir à une solution définitive à la crise actuelle.

Après avoir mis l’accent sur la solidité des liens unissant les deux pays, M. El Malki a rappelé les principales étapes du dialogue inter-libyen, aussi bien à Skhirat, à Tanger qu’à Bouznika, saluant les efforts des parties libyennes lors de cette phase de transition difficile pour sortir de la situation actuelle, à travers la réconciliation nationale et le dialogue entre les différentes composantes du peuple libyen.

D’autre part, il a relevé que la Chambre des représentants a réussi à instaurer des relations développées avec la Chambre des représentants libyenne sur la base du respect mutuel, estimant que la diplomatie parlementaire a pu créer de nouvelles perspectives de coopération pour surmonter certaines crises.

Loading...