Le monde a choisi la diplomatie de club pour trouver des solutions aux défis de la pandémie (M. Bourita)

Le monde a choisi la diplomatie de club pour trouver des solutions aux défis de la pandémie, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, Nasser Bourita, soulignant qu’en retour, au lieu du redressement collectif et coordonné que les peuples du monde espéraient, “nous nous trouvons maintenant au milieu d’un monde plus inégal que jamais”.

Alors que la vaccination devrait être universelle et équitable et que l’accès à la vaccination devrait être un facteur d’égalité, certains pays vaccinent plus que l’ensemble de l’Afrique et les vaccins du Sud ne sont pas reconnus dans le Nord, a indiqué M. Bourita lors de la conférence ministérielle de mi-parcours du Mouvement des Non-Alignés de Bakou (13-14 juillet).

Dans ce contexte, le Maroc, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a décidé de tirer les leçons de la pandémie, a souligné le ministre, notant que le Royaume a généralisé l’accès à la protection sociale et à la couverture sanitaire au profit de l’ensemble de la population et a initié un projet de fabrication locale de vaccins anti-Covid et autres au profit de notre pays, mais aussi de tous les pays africains.

Il a relevé que cela permettra non seulement d’assurer la souveraineté sanitaire du Maroc, mais aussi d’exporter des vaccins vers d’autres pays africains, renforçant ainsi sa vocation de pourvoyeur de sécurité sanitaire sur le Continent.

Le Maroc a décidé également d’œuvrer pour un nouvel agenda des biens publics internationaux et en particulier du régime international de sécurité sanitaire, a-t-il affirmé, évoquant, à cet égard, les travaux préparatoires du Royaume avec la République du Rwanda, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale pour la tenue de la Conférence ministérielle sur la diplomatie de la sécurité sanitaire et la préparation aux situations d’urgence.

Placer le Mouvement des Non Alignés au centre des efforts multilatéraux visant à relever les défis mondiaux signifie non seulement faire face aux nouvelles menaces telles que celles posées par la pandémie, mais aussi répondre aux anciens défis se concentrant sur le conflit israélo-palestinien et la crise en Libye, a poursuivi M. Bourita.

S’agissant du conflit israélo-palestinien, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que le Royaume du Maroc réaffirme, comme toujours, les droits du peuple palestinien à la création d’un État indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods Est comme capitale, estimant que cette rencontre peut être l’occasion pour “nous de renouveler notre engagement” à relancer le processus de paix et à entamer des négociations sérieuses en vue de construire une paix juste et durable dans le cadre de la solution à deux États.

Dans le cadre de la présidence de SM le Roi Mohammed VI du Comité Al Qods, M. Bourita a affirmé que le Maroc considère également l’impératif de préserver le statut juridique d’Al Qods, ainsi que le caractère de la Ville Sainte en tant qu’espace de coexistence pacifique entre les croyants des trois religions monothéistes, soulignant la nécessité de s’abstenir de toute action unilatérale qui pourrait conduire à des escalades et des tensions.

Concernant la crise en Libye, le ministre a assuré que le Maroc reste pleinement engagé, sous les Hautes Instructions de SM le Roi, à établir les bases d’une stabilité durable en Libye, à laquelle le Royaume est lié par une histoire et un destin communs, ajoutant, à cet égard, que le Royaume soutient les efforts du peuple libyen et des institutions libyennes légitimes pour préparer les prochaines élections, comme un pas supplémentaire vers cette stabilité.

Placer le Mouvement des Non-Alignés au centre des efforts multilatéraux visant à relever les défis mondiaux, c’est construire de larges coalitions, dépasser les clivages idéologiques et les dogmes séculaires pour évoluer vers un multilatéralisme orienté vers l’action et basé sur les résultats, qui se concentre sur des solutions praticables et place le principe d’équité au cœur de tous les efforts du système multilatéral pour reconstruire en mieux, a-t-il fait savoir.

Ancré dans les valeurs de solidarité et de justice internationales qui ont présidé à sa création, le Mouvement des Non-Alignés dispose d’un avantage distinctif pour servir de catalyseur à la réforme de l’ordre mondial dans l’ère post-Covid-19, a relevé le ministre, soulignant que le Maroc est prêt à œuvrer avec les États membres du Mouvement pour atteindre ces objectifs.

Loading...