Conférence à Rabat en hommage posthume à l’historien feu Abderrahmane El Moudden

L’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) et l’Association marocaine pour la recherche historique (AMRH) ont organisé, vendredi à Rabat, une conférence en hommage posthume à l’historien feu Abderrahmane El Moudden, sous le thème “seuils et projets d’un historien”.

Cette conférence constitue un évènement académique particulier qui a pour objectif de rendre hommage à un homme distingué, connu pour sa contribution à l’enrichissement de la recherche historique, a indiqué le recteur de l’IRCAM, Ahmed Boukous à cette occasion.

Le regretté est connu par sa méthodologie, son savoir et ses connaissances approfondies ainsi que ses nobles valeurs de solidarité, a fait savoir M. Boukous, ajoutant que cet hommage consacre la culture de la reconnaissance et encourage les étudiants et les confrères du défunt à marcher sur ses pas.

Pour sa part, la présidente de l’AMRH, Latifa Gandouz, a affirmé qu’avec la disparition de M. El Moudden, “nous avons perdu un pilier des études historiques au Maroc”, notant que le regretté était un grand historien et un chercheur connu par ses contributions scientifiques et ses qualités humaines.

A cet égard, elle a évoqué ses réalisations dans le cadre de l’AMRH, notamment sa supervision de plusieurs conférences, dont les œuvres ont été publiées au magazine de la recherche historique, et sa gestion réussie des journées nationales organisées par l’AMRH avec la participation de nombre d’historiens.

La présidente de l’AMRH a cité les œuvres et les articles du défunt El Moudden, connu également par ses publications scientifiques à l’échelle internationale, en particulier “les campagnes marocaines précoloniales: les Tribus de l’Inaouen entre les XVIè et XIXè siècles”.

Au programme de cette rencontre figure une séance scientifique tenue en présence d’une élite de professeurs universitaires.

Loading...