La solidarité agissante du Maroc, sous le leadership de SM le Roi, envers les pays africains n’est plus à démontrer (Fouad Yazourh)

La solidarité agissante du Maroc, sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, envers les pays africains n’est plus à démontrer, a réaffirmé, jeudi à Addis-Abeba, l’Ambassadeur Directeur Général des Relations Bilatérales et des Affaires Régionales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, M. Fouad Yazourh.

M. Yazourh, qui s’exprimait devant la 39è session ordinaire du Conseil Exécutif de l’Union Africaine (UA) qui tient ses travaux dans la capitale éthiopienne, a rappelé que dès le début de la pandémie de la Covid-19, SM le Roi a lancé, en avril 2020, l’Initiative des Chefs d’Etat Africains visant à renforcer la solidarité interafricaine et l’amélioration des systèmes de santé.

Le diplomate marocain, qui intervenait sur le point relatif à la mise en œuvre opérationnelle du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC-Afrique), a précisé que la pandémie a mis en évidence les failles structurelles auxquelles sont confrontés les pays du Continent en termes de résilience des systèmes de santé pour répondre aux défis multiformes imposés par la Covid-19.

Le Royaume du Maroc salue le rôle pionnier du CDC-Afrique consistant en la fourniture d’une assistance technique aux Etats africains, pour contenir et lutter efficacement contre la pandémie de la Covid-19, a soutenu M. Yazourh, notant que le Maroc suit avec intérêt la mise en place et l’opérationnalisation de la plateforme de fournitures médicales en Afrique “Africa Medical Supplies Platform” (AMSP), en tant que pierre angulaire dans la lutte contre la pandémie.

La crise sanitaire liée à la Covid-19 est venue rappeler de manière évidente la nécessité d’une solidarité continentale, ainsi que du renforcement des systèmes de santé des pays africains, vu que la production de médicaments en Afrique, faite essentiellement au Maroc et dans un nombre très restreint des Etats du Continent, ne dépasse pas les 3%, a fait remarquer le responsable marocain, précisant que c’est dans cette optique que, même si au Maroc le cap de 22 millions de premières doses anti-Covid a été franchi, le Royaume installera une industrie de fabrication de vaccins, de manière à promouvoir l’autosuffisance et de faire du Maroc une plateforme de biotechnologie de premier plan à l’échelle continentale et mondiale.

Le diplomate marocain a indiqué que le Maroc a été élu, le 02 décembre 2019, membre du Conseil d’administration du CDC-Afrique pour un mandat de 3 ans au titre de l’Afrique du Nord et représente cette sous-région également au niveau du Conseil consultatif et technique dudit centre.

Eu égard à l’engagement du Royaume, sous les Hautes Orientations Royales, à partager avec l’Afrique son expérience et savoir-faire pour une coopération Sud-Sud dynamique et croissante portant sur tous les domaines, dont la santé, plus particulièrement le secteur pharmaceutique, le Maroc est disposé à abriter le siège de l’Agence africaine du médicament (AMA) et à développer des projets de partenariat Sud-Sud avec le CDC-Afrique et la plateforme AMSP, a souligné M. Yazourh.

A travers l’opérationnalisation de l’AMA, il sera primordial de s’assurer de la distribution du circuit licite des médicaments et de leur certification aux standards internationaux, ce que mérite notre Continent, a-t-il noté.

Le Conseil exécutif de l’UA avait entamé jeudi matin au siège de l’Organisation panafricaine, les travaux de sa 39è session ordinaire, avec la participation du Maroc.

Le Royaume est représenté par une délégation conduite par M. Fouad Yazourh, et composée notamment de l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, de l’Ambassadeur Directeur Général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal, et du Directeur du Grand Maghreb et des Affaires de l’UMA et de l’UA, Abderrazzak Laassel.

Loading...