Forte affluence et grande prise de conscience chez les jeunes et leurs parents de l’importance du service militaire (Responsable)

L’opération de recensement pour le service militaire connaît une affluence massive et une prise de conscience aiguë chez les jeunes et leurs parents de l’importance de ce devoir national, a affirmé Abdessadek Benadi, secrétaire général à la Direction des affaires électorales au ministère de l’Intérieur.

Cette opération, qui a débuté le 13 décembre 2021 et se poursuit jusqu’au 10 février 2022, “se déroule dans de bonnes conditions, compte tenu de la prise de conscience aussi bien des jeunes que des parents de l’importance du service militaire et des opportunités qu’il offre en termes d’accès des jeunes au marché du travail grâce aux certificats de formation professionnelle, reconnus par l’État, qu’ils obtiennent dans un court délai”, a souligné M. Benadi dans un entretien à la MAP.

Il a précisé que l’accomplissement du service militaire permet aux appelés d’acquérir un ensemble de qualités essentielles, comme le sens de responsabilité, l’engagement et la discipline, à même de les aider à intégrer le marché du travail, en plus d’une formation technique et professionnelle dans l’une des spécialités proposées par les Forces Armées Royales (FAR), chose qui leur permet d’acquérir de nouvelles compétences pour devenir des acteurs au sein de la société.

En plus de l’engouement massif pour le service militaire, le responsable a fait remarquer que les jeunes et leurs parents n’hésitent pas à poser des questions et à demander des renseignements sur le processus de recensement pour le service militaire, lequel intérêt reflète leur conscience du fait que ce devoir national constitue une opportunité précieuse permettant aux jeunes d’acquérir des compétences de qualité et, partant, de développer leurs capacités personnelles, professionnelles et cognitives, de manière à faciliter leur insertion dans le marché du travail, aussi bien dans le public que dans le privé, et à les outiller à lancer leurs propres projets.

S’agissant des données relatives au recensement, M. Benadi a relevé qu’au cours de cette opération, les personnes ayant reçu une convocation pour effectuer le service militaire et celles qui se présentent à titre volontaire, doivent renseigner un formulaire spécifique.

Après l’achèvement du processus de recensement lié au service militaire le 10 février prochain, poursuit le responsable, les demandes seront arrêtées et déposées auprès de la commission régionale de chaque préfecture et province, notant qu’il appartient à cette commission de fixer le nombre de formulaires remplis par les personnes convoquées ou celles ayant volontairement présenté leurs demandes pour effectuer le service militaire, de telle sorte à ce que le nombre total, hommes et femmes, soit arrêté au niveau de chaque province.

M. Benadi a expliqué que pour que la demande d’exemption du service militaire soit validée, elle doit être accompagnée des documents justifiant chaque cas de figure, que ce soit pour inaptitude physique, poursuite d’études ou soutien de famille, ou autres cas précisés par la loi relative à l’exemption des obligations militaires et aux dispenses et sursis dont peuvent bénéficier les assujettis au service militaire.

Le même responsable a souligné que “toute personne concernée ayant reçu la convocation de remplir le formulaire doit renseigner le document demandé même si elle souhaite présenter une demande d’exemption. Après avoir rempli son formulaire, la personne concernée peut présenter une demande d’exemption accompagnée des pièces justificatives de son cas particulier qui requiert soit une dispense temporaire ou définitive du service militaire”.

Cette demande doit être déposée auprès de l’autorité administrative locale dont relève la résidence de l’assujetti, ou au siège de la préfecture ou de la province, ou la préfecture des arrondissements, et ce dans les vingt jours suivant le renseignement du formulaire, a-t-il précisé, relevant que la demande d’exemption, qui doit être déposée auprès des autorités administratives locales et auprès des préfectures et provinces, ne peut en aucun cas être envoyée par voie postale ou via le ministère de l’Intérieur.

Dans ce sens, M. Benadi a précisé que l’inaptitude physique ou de santé doivent être prouvées par un rapport médical délivré par les services hospitaliers publics compétents, confirmant l’incapacité de l’intéressé à accomplir le service militaire, alors que le soutien de famille est justifié par une attestation délivrée par le gouverneur de la préfecture ou de la province ou de la préfecture des arrondissements prouvant que l’intéressé a une famille à sa charge. Le gouverneur délivre cette attestation après que la commission régionale ait examiné et validé la demande d’exemption.

S’agissant du cas de la poursuite d’études, la demande de dispense est soutenue d’une attestation reçue par l’autorité compétente du secteur concerné prouvant que l’intéressé poursuit toujours ses études de façon régulière dans un établissement public ou privé d’enseignement ou de formation professionnelle, a-t-il poursuivi.

M. Benadi a appelé les citoyens en général, et les jeunes en particulier, qui ont reçu une convocation à remplir le formulaire de recensement pour effectuer le service militaire via le site Web dédié à cet effet.

Même en cas de non réception de l’avis d’appel au service militaire, ajoute le responsable, le jeune peut automatiquement s’assurer, via le site internet, que son nom figure sur la liste des personnes convoquées à effectuer le service militaire, en renseignant ses informations personnelles sur la plateforme dédiée (nom et prénom, Carte d’identité nationale, noms des parents). Si son nom figure sur la liste des personnes appelées à accomplir le service militaire, son numéro de recensement sera automatiquement affiché sur la plateforme, a-t-il expliqué.

Quant aux personnes qui souhaitent se porter volontaires pour accomplir le service militaire, M. Benadi a indiqué qu’elles peuvent déposer leurs candidatures jusqu’au 10 février prochain via le site internet prévu à cet effet et remplir le formulaire de recensement pour faire partie des personnes susceptibles d’être appelées à accomplir le service militaire. Ces demandes seront étudiées par une commission régionale, ainsi que par une commission de sélection chargée de choisir les membres du prochain régiment, fixé à 20.000 recrues.

L’opération de recensement pour le service militaire, qui se poursuivra jusqu’au 10 février 2022, intervient conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des Forces Armées Royales (FAR), concernant l’adoption des mesures nécessaires pour l’intégration de la prochaine promotion au service militaire, et dans le cadre de la préparation de l’opération de recensement en perspective de la sélection et l’intégration de la prochaine promotion.

Cette opération concerne les jeunes âgés entre 19 et 25 ans au 16 mai de l’année en cours et réunissant les conditions légalement requises pour effectuer le service militaire.

Loading...