Awrach : le comité de pilotage entre en action, voici ce qui a été convenu

Une convention a été signée avec le ministère délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, avec la CNSS et avec l’ANAPEC pour fixer les modalités de chaque dépense.

Le ministre de l’Intégration économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri a présidé mercredi la première réunion du comité de pilotage du programme “Awrach” et a noté à l’occasion que ce chantier est arrivé concrètement à un stade opérationnel.
AIndi, le comité a pu valider le lancement du dispositif de mise en œuvre du programme, incluant les différents guides des commissions régionales et provinciales ainsi que les différentes conventions qui vont être signées avec les conseils municipaux.
Une convention a également été signée avec le ministère délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, avec la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) et avec l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC). Elle fixe les modalités de chaque dépense. “Une convention qui revêt une grande importance dans le processus de mise en oeuvre du programme “Awrach””, indiquele ministre.
M. Sekkouri a également fait savoir qu’un manuel de procédure fixant les modalités des décaissements et des dépenses des primes d’emploi prévues dans la composante 2 du programme a été validé.

A rappeler qu’une première visite est prévue dans la province de Mdiq-Fnideq, ciblée par le programme, avant de faire le tour de toutes les provinces ciblées par le programme dans une première phase. Neuf autres provinces sont concernées dans la première phase : El Hajeb, Errachidia, Azilal, Nouaceur, Al Haouz, Figuig, Oued Eddahab, Sidi Kacem et Taroudant, avant la généralisation progressive dans toutes les régions du Royaume.
Le programme “Awrach” bénéficiera à près de 250 mille personnes durant sa période d’exécution entre 2022 et 2023 et ce, dans le cadre de contrats “Awrach” qui seront signés par des associations de la société civile, des coopératives et des entreprises, à travers des candidatures et contrats de travail, en particulier au profit des personnes ayant perdu leur emploi suite à la crise sanitaire liée au covid-19 et celles en difficulté d’accéder au marché du travail, sans conditions d’éligibilité. Avec une enveloppe budgétaire de 2,25 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2022, le programme s’étale sur deux volets, un premier relatif aux chantiers généraux temporaires, adressés à environ 80% du nombre total des bénéficiaires du programme, alors que le deuxième volet concerne les chantiers visant à promouvoir l’inclusion durable à l’échelle nationale.

Loading...