Ouverture d’un studio multifonctionnel au profit des détenues de la prison Ain Sebaa1

Un studio multifonctionnel au profit des détenues de la prison locale Ain Sebaa1 de Casablanca a été ouvert, mardi, à l’occasion de la journée mondiale de la femme.

Le studio, qui a été doté d’équipements de pointe, comprend un café culturel où se tiendront des cours et des conférences à distance, une régie, une galerie technique, une salle d’enregistrement et un espace sanitaire.

Il a pour objectif de renforcer les capacités des femmes détenues en matière de savoir-faire et d’apprentissage à distance, et leur permettre de faire preuve d’innovation artistique et intellectuelle.

Ainsi, les pensionnaires ont participé en cette journée à différentes activités sportives, en présence de la présidente de la Fédération royale marocaine du sport pour tous (FRMSPT), Mme Nezha Bidouane.

A cette occasion, le chef de division de l’action sociale à la Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), Benaissa Bennacer, a indiqué, dans une déclaration à la presse, que ce studio va permettre aux femmes pensionnaires d’enregistrer leurs différentes créations dans les domaines de la poésie, de la musique et du théâtre, entre autres.

Il va permettre également aux étudiantes universitaires de suivre des cours et d’interagir avec leurs enseignants, a-t-il ajouté, rappelant que ce studio est le 2ème du genre qui a été ouvert après celui de la prion locale de Salé2.

Pour sa part, Mme Bidouane a indiqué, dans une déclaration similaire, que ce programme, tracé par la FRMSPT et la DGAPR, s’étend tout au long de l’année, y compris lors de la journée mondiale de le femme, célébrée au sein de cette institution.

Elle a fait savoir que la pratique du sport constitue désormais un des droits de l’Homme, même pour les détenus, afin de les encourager à faire des exercices physiques et à se divertir.
Des pensionnaires, approchées par la MAP, se sont félicitées de la célébration de cette journée, qui leur a « permis de respirer un air de liberté, d’oublier pour un moment la routine de la détention, et d’avoir l’impression d’être loin des murs de la prison ».

Loading...