Voici pourquoi le pilotage du programme « Forsa » est confié à la SMIT (Baitas)

Pourquoi le pilotage du programme Forsa a-t-il été confié à la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), placée sous la tutelle du ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, et non au ministère de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences ? Ce choix est motivé, d’après le porte-parole, par un souci d’efficience et de suivi performant, étant donné que le département dirigé par Younes Sekkouri, veille à la bonne marche de l’autre programme « Awrach ».

« Ce gouvernement est là pour apporter des réponses immédiates aux personnes qui, à cause de la pandémie de Covid, se sont retrouvées sans travail. Ceux-ci n’attendront pas l’adoption de la Charte des investissements, l’aménagement des zones industrielles ou la reprise économique. Il leur faut des solutions sans délai ! », a indiqué le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement, et Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du Conseil de gouvernement. À cette fin, rappelle-t-il, le gouvernement a lancé deux programmes : « Awrach » et « Forsa ». « Pour le déploiement du premier, doté d’une enveloppe budgétaire de plus d’un milliard de dirhams et qui devra couvrir l’ensemble du territoire national, cela demande beaucoup de concentration et de mobilisation, des réunions, un comité de pilotage, des commissions nationales de suivi et tout un travail de fond », explique M. Baitas. En ce qui concerne le programme « Forsa », certes, il est destiné en partie aux TPME, mais il concerne aussi les coopératives et les activités relevant de l’économie sociale et solidaire qui sont du ressort de Madame la ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, a fait remarquer le responsable. « Maintenant, pourquoi avoir choisi la SMIT ? Tout simplement parce qu’elle dispose d’une structure administrative souple et que la bonne mise en œuvre du programme « Forsa » implique de passer outre les structures administratives traditionnelles », a dit M. Baitas.Ce programme, explique-t-il, s’adresse particulièrement aux jeunes porteurs de projets qui ont besoin d’un financement, lequel reste difficilement accessible en raison notamment de la complexité des procédures administratives. Le wali de Bank Al Maghrib l’a confirmé en indiquant que les jeunes porteurs de projets qui n’ont pas pu bénéficier du programme « Intelaka », sont en mesure aujourd’hui de bénéficier du programme « Forsa ». La SMIT offre l’avantage de mener les projets qui lui sont soumis avec une grande flexibilité, ce qui correspond bien à la volonté du gouvernement de lancer au plus vite le financement des projets soumis dans le cadre du programme « Forsa », sans se heurter aux lourdeurs administratives, a conclu M. Baitas.

Loading...