CAF CC : Berkane se fait une santé face au CSS et file vers sa première finale continentale

Berkane – La Renaissance de Berkane, qui a déjoué le piège des statistiques d’avant-match, a fini par signer une “remontada” d’anthologie sur sa pelouse et devant son public (3-0) face au Club Sportif Sfaxien tunisien, pour rallier une première finale historique en Coupe de la Confédération africaine de football (CAF).

Les quelques milliers de supporters oranges, qui se sont déplacés au Stade municipal de Berkane pour soutenir leur équipe de prédilection ont eu parfaitement raison de croire à la “Renaissance” de Berkane.

Malgré une vague de scepticisme qui commençait à prendre place chez les plus optimistes, après la défaite au match aller (2-0), les Oranges y ont cru jusqu’au bout pour s’en sortir au terme d’un match fou.

Pour parvenir à cette fin, les Berkanis semblaient bien avoir une idée parfaite sur les principaux ingrédients d’une “remontada”. Exercer une forte pression dès le coup d’envoi et marquer le plus vite possible.

Dès l’entame de cette rencontre, ils n’ont pas laissé le temps aux Tunisiens de se positionner. Des attaques de tous les côtés et une pluie d’occasions.

Les manœuvres des Marocains ne vont pas tarder à donner leurs fruits, puisqu’ils vont décrocher un pénalty à la cinquième minute du jeu. L’homme en grande forme de la RSB, Laba Kodjo Fo Doh à la charge et déjà l’ouverture du score (1-0).

Dominant le jeu au milieu de terrain, les Berkanis allaient se montrer encore plus entreprenants, affichant le maximum d’engagement sur tous les ballons.

La 19è minute du jeu va témoigner d’un des plus buts de cette saison. Omar Namsaoui va lancer un coup de canon direct, tiré des 30 mètres, pour libérer les siens (2-0).

Multipliant les occasions et menaçant, à plusieurs reprises, la cage du portier tunisien Dahmane, Laba se joue, d’un geste technique de grande classe, de toute la défense sfaxienne et place un tir de l’intérieur du pied qui bute sur la barre. Sur le corner qui suit, Dayo efface deux défenseurs pour placer un tir qui trouve le chemin des filets, donnant, pour la première fois, l’avantage à son équipe (3-0).

Cet avantage, les locaux ont su le préserver, au cours de la deuxième période, en gérant parfaitement les aléas, tout en cherchant parfois à tuer le match avec un quatrième but.

De l’autre côté, le CSS a essayé de surprendre la RSB pour inscrire ce but qualificatif en finale, sans pour autant parvenir à tromper la vigilance d’une défense berkanie bien soudée.

A l’issue de cette rencontre, l’entraîneur de la RSB Mounir Jaouani a indiqué à la presse que la Renaissance de Berkane grandit au fil des années et acquiert de plus en plus l’art et la manière de gérer les grands rendez-vous.

“Nous nous sommes qualifiés en finale”, s’est-il félicité, émettant son souhait de pouvoir réaliser le rêve ultime de toutes les composantes de l’équipe : remporter cette Coupe.

Il s’agit de la première qualification de la RSB en finale de la Coupe de la Confédération africaine. Elle jouera le titre face au vainqueur de l’autre demi-finale opposant un autre club tunisien, l’Etoile sportive du Sahel, au Zamalek d’Egypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up