Kénitra Le mariage des mineurs dans le collimateur des associations locales

Dans le cadre de ses activités visant la promotion des droits de la femme, l’Union de l’action féminine (UAF) a récemment organisé, en partenariat avec l’Association Tamkine et le Centre des droits des gens de Sidi Kacem, la 2ème rencontre régionale de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

« Non au mariage des mineures… Stop à la violence de l’enfance » a été le thème de la 2ème rencontre régionale de lutte contre la violence à l’égard des femmes. Cet événement, auquel ont pris par des représentants d’associations des droits humains, des juristes, des médecins et des experts, s’est distingué par la présentation d’exposés ayant permis de mettre toute la lumière sur cette question épineuse qui ne cesse d’alimenter les débats sur la place publique. Dans une déclaration au journal « Le Matin », Rim Bribri, secrétaire générale de l’UAF-section Kénitra, a souligné que l’organisation de cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la campagne internationale de lutte contre la violence faite aux femmes.

« Le choix du thème répond à un souci majeur des associations des droits humains nationales, sachant que nous avons constaté ces dernières années avec stupeur, et malgré l’adoption du Code de la famille, l’augmentation du nombre de mariages précoces et la baisse de l’âge du mariage », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : « A travers cette rencontre, nous aspirons à créer une dynamique régionale et la mise en place d’un plan d’actions auxquels s’associent l’ensemble des acteurs concernés. Un comité de travail et de suivi a été créé pour la réalisation de ces deux objectifs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up