Le Comité international de soutien au peuple palestinien condamne les déclarations “dangereuses” de l’ambassadeur américain en Israël

Rabat – Le Comité international de soutien au peuple palestinien a condamné les déclarations “dangereuses” de l’ambassadeur américain en Israël David Friedman, dans lesquelles il affirme qu’”Israël a le droit de conserver une partie de la Cisjordanie occupée” et que “la dernière chose dont le monde a besoin c’est d’un Etat palestinien défaillant entre Israël et la Jordanie”.

Dans un communiqué parvenu dimanche à la MAP, le Comité souligne que ces propos “reflètent les positions américaines favorables à Israël”, en particulier la reconnaissance d’Al Qods comme capitale d’Israël et le transfert de l’ambassade américaine dans cette ville occupée, ainsi que la reconnaissance de l’annexion par Israël du Golan syrien occupé, “ce qui constitue des antécédents dangereux transgressant la légalité internationale”.

Le Comité a ainsi appelé à “une action internationale urgente à tous les niveaux pour faire face aux positions américaines en faveur d’Israël”, affirmant que cela “pourrait entraîner la région dans plus de violence et saper la solution des deux États préconisée par la légalité internationale”.

Le Comité international de soutien au peuple palestinien est issu de l’Organisation de solidarité des peuples afro-asiatiques, qui comprend les comités de paix et de solidarité de 15 pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe.

Ce comité, dont le siège est basé à Rabat, est présidé par Talaâ Saoud Atlassi (Maroc), tandis qu’Anis Souwaydan, directeur général des relations extérieures de l’Organisation de libération de la Palestine à Ramallah, assure les fonctions de secrétaire général.

Loading...