Claude et France Lemand, couple de galeristes d’origine libanaise

L’Institut du monde arabe s’enrichit d’un fonds de 1.300 œuvres

Le couple de galeristes d’origine libanaise Claude et France Lemand a transféré à l’Institut du monde arabe 1.300 peintures, sculptures et dessins. La donation est estimée à 325 millions de dirhams.

Une collection d’œuvres d’artistes arabes et, notamment marocains, a rejoint le musée de l’Institut du monde arabe. En effet, le couple de galeristes d’origine libanaise Claude et France Lemand a transféré à l’institution 1.300 peintures, sculptures et dessins. L’annonce a été faite par M. Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe.

D’une valeur de 325 millions de dirhams (30 millions d’euros), la collection est considérée comme l’une des plus représentatives de l’art moderne et contemporain des pays arabes. Elle comprend un panorama complet des courants artistiques qui ont traversé les pays arabes au 20e siècle et rassemble ainsi des œuvres de 68 artistes.

La majorité des artistes représentés dans la donation est originaire d’Afrique du Nord et du Levant. On y trouve, entre autres, des œuvres de Najia Mehadji, Mohamed Melehi et Mahi Binebine (Maroc), Zoulikha Bouabdellah et Abdallah Benanteur (Algérie), Etel Adnan, Shafic Abboud et Paul Guiragossian (Liban), Hamed Abdalla (Égypte), Dia Al-Azzawi (Irak) et Youssef Abdelké (Syrie).

 À cette occasion, le musée va réaménager ses espaces dans l’objectif de devenir, d’ici 2020, un « musée des arts du Monde arabe » avec un focus particulier sur les arts à partir de la deuxième moitié du 20e  siècle.

Notons qu’une première exposition, « Le monde arabe vu par ses artistes », est visible au musée de l’Institut du monde arabe du 6 novembre 2018 au 10 mars 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *