Skhirate-Témara: Célébration du 63-ème anniversaire de la création de la DGSN

Témara-Le district provincial de Skhirate-Témara a organisé, jeudi, une cérémonie en célébration du 63-ème anniversaire de la création de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), durant laquelle un hommage a été rendu aux actions et aux sacrifices consentis par les agents de la police au niveau du district, dans le sillage de la mise en œuvre de la stratégie de la DGSN.

Dans une allocution à cette occasion, le chef du district provincial de Skhirate-Témara, Nejjar Adil a souligné que la célébration de cet anniversaire constitue une occasion pour mettre en avant les chantiers et les projets menés pour la modernisation des structures policières, l’amélioration de la qualité des services fournis aux usagers et le renforcement de l’efficacité et de la disponibilité des unités et des brigades chargées de lutter contre la criminalité, conformément aux Hautes Orientations Royales.

M. Nejjar a, dans ce sens, fait observer que dans l’optique de poursuivre le processus de soutien aux unités mobiles de lutte contre la criminalité, il a été procédé à la création de 19 unités de renseignement criminel au niveau des commandements de sécurité, à la création d’un Office national de lutte contre la criminalité liée aux nouvelles technologies et d’un service de veille économique relevant de la Brigade nationale de la police judiciaire. Il a, également, évoqué la mise en place d’un institut des sciences forensiques de la sûreté nationale, suite à l’accréditation ISO 17025, remise au laboratoire de police scientifique de la DGSN par l’organisme américain AN-AB.

Cette nouvelle structuration institutionnelle a porté ses fruits en matière de répression de la criminalité et du renforcement du sentiment de sécurité auprès des citoyens de la préfecture Skhirate-Témara, a-t-il dit, notant qu’un total de 34 affaires criminelles ont été résolues depuis mai 2018, à l’aide de l’expertise menée sur les scènes de crime et en s’appuyant sur des techniques scientifiques très avancées en la matière.

Par ailleurs, il a indiqué que dans le cadre de l’intérêt porté à la promotion de la sécurité au sein et aux abords des établissements scolaires et la lutte contre la délinquance, les agents de police relevant du district provincial ont procédé à l’organisation, depuis mai 2018, de 130 campagnes de sensibilisation au profit des étudiants et ont réussi à sécuriser un total de 128 établissements d’enseignement, faisant état de l’arrestation de 661 individus impliqués dans 400 affaires répressives.

En ce qui concerne la simplification des procédures administratives, il a révélé que les services de police ont procédé durant la même période à l’enregistrement et la délivrance de 52.973 cartes nationales d’identité électronique (CNIE), tandis que 1.077 cartes ont été émises en faveur des résidanats étrangers.

Dans le même contexte, les salles de commandement et de coordination relevant du district ont traité, jusqu’au 12 mai, 222.753 appels des citoyens aboutissant à l’arrestation de 2.165 individus recherchés.

S’agissant des affaires répressives, leur nombre a atteint 8.955, en vertu desquels 7.708 personnes ont été déférées devant la justice, soit un taux de résolution des affaires de 86%, a-t-il noté. Les crimes portant atteinte aux personnes physiques constituent 20%, soit 60% du taux général de répression, a-t-il précisé, ajoutant que le nombre des personnes arrêtées en flagrant délit a atteint 5.148 cette année, avec une augmentation de 15%  par rapport à l’année dernière.

M. Nejjar a, par la même, occasion mis en relief les initiatives pionnières entreprises par les services de police dans le domaine de la sûreté citoyenne et de la communication avec la société civile.

Sur un autre plan, a-t-il poursuivi, la Sûreté Nationale a poursuivi les chantiers de construction et de réaménagement de ses biens immobiliers, citant à cet égard le lancement, le mois dernier par SM le Roi Mohammed VI des travaux de construction du nouveau siège de la DGSN, sur une superficie globale de 20 hectares, selon les normes architecturales marocaines.

Il a, aussi, rappelé l’inauguration par le Souverain, au quartier Ryad, d’un Centre de radiologie et d’analyses médicales de la Sûreté Nationale qui assure aux fonctionnaires les conditions d’une vie digne, une couverture sanitaire et des acquis d’ordre matériel et moral leur permettant de s’acquitter de leur devoir national et de veiller à la sécurité et à la quiétude des citoyens.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de la préfecture de Skhirate-Témara, du président du conseil préfectoral, de magistrats, des élus locaux, des agents d’autorité et des acteurs de la société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up