SM le Roi annonce la prise en charge par le Maroc des études de faisabilité pour finaliser le Plan d’Investissement Climatique pour la région du Sahel

Niamey– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a annoncé, lundi à Niamey au Niger, l’engagement du Maroc à prendre en charge les études de faisabilité pour finaliser le Plan d’Investissement Climatique pour la région Sahel.

Dans un Discours adressé à la 1ère Conférence de la Commission Climat pour la Région du Sahel, qui a ouvert ses travaux lundi à Niamey, le Souverain a souligné l’importance du lancement du Plan d’Investissement Climat pour la région Sahel et de son Programme Régional Prioritaire qui complétera les projets “d’ores et déjà en cours”.

La Commission pourra compter sur le Centre de Compétences Changement Climatique du Maroc : 4C Maroc, notamment en matière de renforcement des capacités de ses membres, a tenu à préciser SM le Roi dans ce discours dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

Mis en place en 2014, ce Centre constitue un espace d’excellence national et continental pour le développement et la diffusion des savoirs et des meilleures pratiques en matière de changement climatique, a indiqué SM le Roi.

Le Souverain a rappelé les impacts “considérables” du dérèglement climatique sur le Sahel, notamment les pénuries alimentaires et la baisse des réserves en eau ainsi que la désertification, qui “continueront à pousser notre jeunesse sur le chemin de l’exil, privant ainsi notre Continent d’une partie de ses forces vives”.

Dans ce sens, le Souverain a estimé que le “combat pour la justice climatique est, pour les Africaines et les Africains, un combat pour l’accès à une vie meilleure et digne ainsi qu’à un avenir prometteur”.

La justice climatique “ne doit pas seulement être un slogan ; elle doit être pour nous tous une exigence”, pour préserver la jeunesse africaine du désespoir, “lui évitant par là même de devenir la proie d’organisations criminelles et terroristes”, a affirmé SM le Roi.

“La jeunesse africaine nous engage à ouvrir le chemin des possibles et à inscrire notre Continent sur une trajectoire vertueuse, créatrice d’opportunités”, a insisté Sa Majesté le Roi, ajoutant que l’avenir de l’Afrique “repose sur notre capacité à imaginer de nouvelles formes de réponses solidaires, selon un engagement concret et respectueux de tous les partenaires, ceux du Sud comme ceux du Nord”.

La région du Sahel peut devenir un modèle d’intégration régionale avancée sur les plans économique, environnemental, politique et humain, a affirmé le Souverain, ajoutant que la Commission Climat pour la Région du Sahel est l’un des leviers qui lui permettra d’atteindre cet objectif.

“L’histoire s’est nouée dans cet espace et son avenir se jouera ici. Nous devons aux générations futures un engagement politique adossé à une action concertée et solidaire, visant à faire face aux défis climatiques”, a indiqué SM le Roi.

Le Souverain a souligné que la mobilisation des acteurs contre les effets dévastateurs des changements climatiques ne saurait s’arrêter aux frontières nationales, précisant qu’elle doit transcender tous les clivages.

SM le Roi a rappelé, à cet égard, le lancement, lors du Sommet Africain de l’Action, tenu en marge de la COP22 à Marrakech, d’une dynamique autour de projets transnationaux ambitieux et concrets, pilotés par trois commissions, dont le Maroc est partenaire fondateur.

Il s’agit de la Commission du Bassin du Congo, présidée par le Congo, de la Commission du Sahel, présidée par le Niger et de la Commission des Etats insulaires, présidée par les Seychelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up