Thèse doctorale soutenue à l’Université Hassan 1er de Settat Pour l’obtention de Doctorat en Sciences de Gestion Par le Doctorant Khalid FALHAOUI sous le thème  La fiscalité verte au Maroc : Réalités et perspectives, vers une proposition d’un cadre fiscal spécifique.

Le 29 décembre 2018 à la Faculté Polydisciplinaire de Khouribga, le Doctorant et expert comptable Khalid FALHAOUI a présenté et soutenu publiquement sa thèse doctorale sous la Direction du Professeur Nabil BOUAYAD AMINE du Laboratoire de Recherche en Économie et Gestion devant un jury de soutenance composé du Président le Pr. Mohamed RAHJ, Professeur de l’enseignement supérieur, Ex-président de l’Université Hassan 1er de Settat, Directeur de la thèse le Pr. Nabil BOUAYAD AMINE, Professeur à la Faculté Polydisciplinaire de Khouribga, Rapporteur le Pr. Driss BENESRIGHE, Professeur à l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Settat, Rapporteur le Pr. Tarik KASBAOUI, Professeur à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales d’El Jadida, Rapporteur le Pr. Khalid ROUGGANI, Professeur à la Faculté Polydisciplinaire de Khouribga et Membre le Pr. Mohamed AMEDJAR, Professeur à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Casablanca

Dans sa thèse M. Khalid FALHAOUI a précisé qu’au cours des dernières années, nous avons assisté au niveau international et dans notre pays l’apparition d’une nouvelle forme de fiscalité appelée « fiscalité verte » étroitement liée à l’économie verte, au développement durable et à la problématique de la protection de l’environnement. Le Doctorant a mis l’accent sur le fait que la fiscalité verte a un rôle important à jouer pour faire face aux problèmes environnementaux, surtout au regard des autres types d’instruments, et par conséquent,  elle doit être au centre de la politique de l’environnement menée par le Maroc.

La problématique centrale de la thèse soutenue est de savoir si le Maroc dispose d’un cadre fiscal vert spécifique ou encore véritable politique fiscale verte. Le doctorant a présenté les résultats et objectifs de son travail dont les plus importants consistent à effectuer un éclairage sur la protection de l’environnement au Maroc,  réaliser une étude globale sur la fiscalité verte au Maroc, approfondir la problématique de la protection de l’environnement par la fiscalité verte au Maroc, effectuer un travail de benchmarking avec des expériences étrangères française, tunisienne et suèdoise, réaliser des entretiens semi-directs sous différents angles en matière de fiscalité verte au Maroc et enfin proposer les principaux axes d’un cade fiscal vert spécifique au Maroc.

Il y a lieu de rappeler que le Laboratoire de Recherche en Économie et Gestion (LEG) est une  structure scientifique et de recherche dirigé par le Professeur Nabil BOUAYAD AMINE.  Le LEG est une unité rattachée à l’Ecole Doctorale et composé d’Enseignants-Chercheurs spécialisés en sciences économiques, de gestion, de finance et fiscalité. Ce laboratoire de recherche constitue la structure d’accueil de tous  les enseignants-chercheurs  en économie et en sciences de gestion de la faculté polydisciplinaire de Khouribga. Il assure  sa  mission  de  service  public  à trois niveaux : développement de la recherche en économie et en sciences de gestion, renouvellement des connaissances scientifiques et techniques et accompagnement des jeunes enseignants-chercheurs et doctorants dans la poursuite de leur carrière académique.

Le LEG est un laboratoire de recherche très actif dans les manifestations académiques et scientifiques. Il compte à son actif plusieurs organisations, participations, communications et publications aux colloques, journées d’études et conférences au niveau national et international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up