VOL DE VOITURES, LE NOUVEAU SPORT NATIONAL

Plus de 2.000 voitures sont volées chaque année dans plusieurs villes du Maroc, notamment à Marrakech, Casablanca et Témara. La police marocaine réussit souvent à démanteler les réseaux criminels, dont certains sont transfrontaliers.

Les vols de voiture semblent suivre une courbe ascendante, et ce dans plusieurs villes du Maroc. Les responsables de la compagnie Atlanta Assurances ont révélé, lors d’une conférence de presse tenue à Casablanca, que 2.000 voitures étaient volées, chaque année, dans diverses villes du royaume. C’est dire, ajoute les mêmes intervenants, si le volume de cette activité illégale est devenu important. En parallèle, les services de la police nationale ont procédé à l’arrestation de plusieurs réseaux criminels spécialisés dans les vols de voitures.

Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du vendredi 7 décembre, que les malfaiteurs, en plus du vol, s’activent dans le trafic des plaques d’immatriculation, le maquillage des numéros de châssis ou le changement du nom du propriétaire. Plusieurs réseaux ont été démantelés dans plusieurs villes du Maroc, notamment à Marrakech, Casablanca, Témara.

Le mode opératoire des cambrioleurs va de la technique la plus rudimentaire à des moyens plus sophistiqués. Ils brisent souvent la vitre, font usage d’un fil de fer, d’un passe-partout ou procèdent à la réplique de la clé de contact. Certains malfaiteurs emploient de nouvelles astuces «importées» d’Europe, notamment d’Italie, pour se spécialiser dans le vol de marques bien déterminées dont ils connaissent bien les systèmes de verrouillage. Mais, face à cette évolution criminelle, la police marocaine affûte toujours ses armes et réussit, dans la plupart des cas, à appréhender des lascars qui sont parfois impliqués dans des réseaux transfrontaliers de vols de voitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *